LE DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA CAF, AHMAD AHMAD : LES CAUSES PROFONDES DU RETRAIT DE L’ORGANISATION DE LA CAN 2019 AU CAMEROUN

(Discours mis à découvert lors du phénomène inouï des délivrances prophétiques du dimanche 02 décembre 2018)

AHMAD AHMAD : « Je suis le signataire de la lettre de consolation envoyée au Président de la République du Cameroun. Je suis désolé du retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Je n’ai pas un problème particulier avec le Cameroun. J’estime cependant que, lorsque vous avez décidé de vous mettre à part, vous devez rester à part (faisant allusion ici au fait que par le Tabernacle de la Liberté, la lumière de Christ règne, dirige désormais le Cameroun, et attire ses habitants à la conversion et au salut). Nous ne viendrons pas nous livrer sur cette sale terre camerounaise (elle est recouverte par le Précieux Sang de Jésus) ; nous savons déjà en effet ce qui s’y passe, nous connaissons déjà le procédé et préférons donc rester chez-nous. Vous ne pouvez pas nous piéger comme cela, nous ne sommes pas aussi bêtes.

Ceci dit, les principaux motifs à cause desquels nous avons retiré l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun sont les suivants : il y a des zones de turbulence au Cameroun : BOKO HARAM au Nord-Cameroun et les mouvements de sécession en zone anglophone. Tout cela a pour résultante de nombreux attentats à travers le pays, ce qui crée un climat d’insécurité généralisé dans la nation. Il fallait bien mettre tout cela en évidence par quelques faits marquants dont voici deux exemples :

— J’arrive en visite au Cameroun en pleine campagne présidentielle, au moment même où le Président Paul BIYA, candidat à cette élection, devait se rendre en campagne en zone anglophone. Ma visite l’oblige à différer et finalement à annuler son programme de campagne dans cette zone. En l’amenant à annuler ce programme, nous voulions simplement démontrer au monde entier que la situation en zone anglophone est si grave que, le Président lui-même n’a pas pu s’y rendre pour sa campagne ;

— Il y a quelques jours encore, soit peu avant la tenue de la réunion du comité exécutif de la CAF au Ghana, nous avons encore sciemment envoyé un de nos agents pour secouer le cocotier au nord par un attentat ; pour traduire et faire croire (à l’opinion internationale) que BOKO HARAM y sévissait encore, malgré les assurances de la Présidence de la République.

Le motif officiellement annoncé pour le retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, à savoir, le retard de la construction des différentes infrastructures, n’est donc que secondaire.

Qu’à cela ne tienne, ne vous alarmez pas. Car ce n’est pas la première fois que l’on retire l’organisation de la CAN à une nation. Et d’ailleurs je ne suis qu’un instrument entre les mains des gens.

Dans cette affaire, chacun a ses problèmes et défend ses intérêts suivant la résolution que le conseil intercontinental des enfers a prise, de retirer l’organisation de la CAN au Cameroun :

— Nous, les autres pays africains, nous ne voulons pas venir souffrir au Cameroun de ce que vous faites aux gens, aux visiteurs (il fait allusion ici au dépouillement des mystiques, des sorciers, des méchants et des sectaires, que le Saint-Esprit conduit ici au Tabernacle de la Liberté, et particulièrement contre tout étranger et tout visiteur adonné aux pratiques occultes). Nous avons par ailleurs souvenance de ce que vous avez fait la dernière fois, lorsque la CAN s’est jouée au Gabon et où, vous aviez pris la coupe sans son contenu ou son revêtement maléfique ; vous l’aviez vidée. Vous aviez gâté nos choses et nous ne voulons plus cela. Nous ne voulons par ailleurs pas nous faire dépouiller de nos puissances, de nos pouvoirs mystiques, de nos totems et démons de sorcellerie. Nous aimons nos dieux ; nous ne voulons pas vos choses-là (Jésus-Christ). Voilà nos enjeux !

— D’un autre côté, vous avez des gens autochtones déterminés à exciter les foules au Cameroun, pour faire déprimer et faire démissionner le vieux-là (le Président Paul BIYA). Nous-mêmes, nous aimons le vieux-là pour défendre nos intérêts africains partout. Nous savons qu’il est fort et le battons très souvent devant à cet effet.

— les autres (les occidentaux) cherchent à avoir un terrain fertile pour piller les ressources naturelles du Cameroun et de l’Afrique. C’est pourquoi ils sont acharnés contre le vieux-là (le président Paul BIYA), qui ne voudrait plus rien donner.

Dans ma lettre de consolation à votre Président, je lui promets l’organisation de la CAN 2021 en espérant que la réalité spirituelle du Cameroun sera apaisée (espérant ici une cessation du phénomène extraordinaire des délivrances prophétiques, lequel est tant redouté du camp des ténèbres et de ses agents). Autrement, je chercherais d’autres solutions ou alternatives. Comprenez que je ne suis pas seul, je suis avec tous les autres pays africains, je veux dire toutes les autres équipes africaines. Aucune d’elles ne veut venir au Cameroun, tout comme notre dieu, le dieu du football.

Je dois tout de même vous révélé que, en tant qu’africains, nous avons aussi pris la décision de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, parce que nous savions ce que les gens qui veulent le champ libre pour piller votre pays ont programmé des attaques pendant cet événement. Ils ont en effet programmé « le bombardement du Cameroun » pendant la CAN. C’est entre autres motifs pourquoi nous nous sommes résolus à enlever la CAN au Cameroun. Ne sommes-nous pas d’abord africains ?

Que chacun reste dans son pays, assez c’est assez ; nous ne voulons plus d’eux ! » (Parlant ici des occidentaux qui veulent continuer le pillage et la domination de l’Afrique).

FIN DU DISCOURS D’AHMAD AHMAD (délivrances prophétiques du dimanche 02 décembre 2018 au Tabernacle de la Liberté ‘‘Eglise de tous les peuples’’).

Gloire soit à Jésus-Christ, le Dieu des esprits de toute chair, le Dieu de toute connaissance, l’Auteur de la sagesse et de la révélation, d’éternité en éternité, amen !

Laisser un commentaire