(Français) SALES TEMPS EN PERSPECTIVE ! POUR TOUT FAUX PROPHÈTE, PASTEUR ET PRÊTRE

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi (Jean 14 : 3). Voilà ce que Jésus-Christ promet à ses disciples. Par cette promesse, tout chrétien de par le monde attend le retour du Seigneur Jésus-Christ. Mais avant son retour, son évangile ou mieux sa BONNE NOUVELLE doit préalablement se faire entendre par toute la terre (Mathieu 24 : 14). Le pullulement des églises et “d’Hommes de Dieu” dans un contexte préparatoire du réveil spirituel mondial dont les signes prémonitoires sont si légion, pourrait faire croire que les conditions sont déjà propices au retour de Christ. Que non !

Cette paradoxale réalité obligerait dès lors à s’interroger sur ces « hommes de dieu » et leur enseignement qui curieusement n’influencent et ne transforment pas les vies et les peuples. Elle obligerait au demeurant à se demander comment serait-il possible un jour, dans ces conditions, que le Seigneur puisse revenir comme il a promis ? C’est à se demander par ailleurs si Dieu, dont le monde des ténèbres dit « qu’il a perdu le contrôle du monde » aurait encore les moyens de laver l’hideux visage du monde actuel et le rendre à Christ ?

A l’observation, depuis les églises traditionnelles ou mortes jusqu’aux églises dites de réveil, la parole de Dieu prêchée dans les nations est diluée au gré des faux prophètes qui sont à la vérité des « loups ravisseurs en vêtements d’agneaux » (Mathieu 24 : 11). Ils proclament une parole lue dans une Bible « renversée » dite par ailleurs « vice versa » dans le jargon du monde des ténèbres (Mathieu 24 : 11, 24). Il s’agit plus simplement d’un évangile de prospérité et de gloire des hommes ; et non un évangile de repentance et de salut des âmes chère à Jean-Baptiste et à Jésus-Christ lui-même.

Sachant que tout ce qui n’honore pas Dieu, honore nécessairement son ennemi le diable, il n’y a qu’un pas de dire que, depuis le départ de Jean le dernier apôtre, le monde entier s’est abreuvé à la doctrine du diable ; abusant alors de l’usage du Saint nom de Jésus. Les faux pasteurs, prophètes, prêtres et évêques ont en effet torpillé son évangile dans le but évident d’empêcher à ses brebis d’accéder à sa BONNE NOUVELLE et finalement empêcher la propagation de celle-ci, ou tout au moins la freiner.

Dieu le Père, souverain dans la programmation de son intervention sur la terre, est venu par une délivrance prophétique survenue au cours du culte du dimanche 29 avril 2018 au Tabernacle de la Liberté, « église de tous les peuples », annoncer des représailles contre tous ceux qui usent abusivement du Saint nom de son Fils Jésus-Christ. A défaut pour eux de se repentir et se convertir, ils doivent libérer l’espace chrétien au profit de « véritables appelés » de lui, qui répandront avec puissance et autorité, la BONNE NOUVELLE de Jésus-Christ dans le monde entier.

Le rapport de cette délivrance prophétique met en relief le fait qu’il a, à cet effet, pour faire éclore son mouvement libérateur des captifs et annonciateur du retour de son Fils Jésus-Christ, sonné « la fin de la récréation » par l’envoi de « sept fléaux » contre tout usurpateur du Saint nom de Jésus, afin de les contraindre au respect de sa souveraine décision de faire entendre enfin sa parole au monde entier et créer les conditions idéales de retour de Jésus-Christ. La campagne punitive de Dieu contre eux est donc ouverte, serait-il logique de conclure (ZACHARIE 5 : 2-4)!
Ces sept fléaux qui s’abattront sur ces usurpateurs du Saint nom de Jésus aussitôt que les véritables chrétiens du Cameroun et du monde les mettront en mission, sont les suivants dans l’ordre de citation :
La mort
L’incendie
L’accident
L’agression
La démission
La noyade
La pendaison

Que tout prétendu « homme de dieu », tout prêtre, évêque, cardinal ou Pape se souvienne que Dieu, pour faire sortir le peuple d’Israël de l’Egypte, avait usé de prodiges, signes et miracles en dix plaies par Moïse contre le roi Pharaon et son peuple (Exode 7 : 14-29 ; Exode 8, 9, 10 et 11). C’est justement cette même démarche qu’il vient d’adopter, au travers de cette délivrance prophétique, contre tous ceux qui empêchent ou continueront d’empêcher à ses brebis d’accéder au vrai évangile, l’évangile de vérité ; au Cameroun, en Afrique et dans le monde entier. Cette démarche témoigne de la colère de Dieu et indique de « sales temps » en perspective contre eux dès à présent (Mathieu 24 : 50-51).

Alors, avis aux serviteurs du diable de par le monde, n’endurcissez pas votre cœur, abandonnez et venez à Jésus-Christ, afin que nous vivions ensemble LE GRAND REVEIL SPIRITUEL MONDIAL à venir ; car, le Révérend Pasteur Caleb NGOA ATANGANA, porte-parole circonstanciel de Dieu, a désormais mis ces sept fléaux en mission contre vous !

*** Ceci est l’appel de Dieu en ce 29 avril 2018 à travers le Tabernacle de la liberté, « église de tous les peuples » depuis Yaoundé au Cameroun !

Deja un comentario