(Français) LA CLEF D’UNE CONVERSION IRRÉVERSIBLE !

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La chrétienté de nos jours a perdu de son authenticité, de sa crédibilité à cause des mauvais comportements de ceux-là même qui se disent chrétiens ; parce que lors de leur conversion, ils ne se sont pas engagés à 100%, au lieu de tout restituer, ils l’ont fait avec des réserves ; ce qui les a donc gardés à mi-chemin entre la nuit et le jour. Du coup, ils n’ont pas été transformés par la nouvelle naissance en Christ ; d’où l’objet du thème du séminaire de Février 2018 au Tabernacle de la liberté «Eglise de tous les peuples » sur la vraie conversion : ‘‘le genre de conversion de Zachée’’. Durant ce séminaire le Révérend Pasteur Caleb Ngoa Atangana a dans ses enseignements mis en relief la spontanéité qui caractérisa Zachée lorsqu’il, rencontra Jésus et que celui-ci entra dans sa maison, dans son cœur. A la suite de ce message, lors de la prière qui a eu lieu, le Seigneur par sa grâce et par l’action de son Saint-Esprit, a exposé les esprits qui empêchent souvent les chrétiens de véritablement se greffer à Christ, après qu’ils aient dit lui donner leur vie. Il s’agit entre autres, des esprits impurs nommés « la rosée du matin », « les contrats maléfiques » et « l’arbre maléfique », tous implantés par les esprits familiers dans les vies des humains, empêchant ceux qui voudraient bien un jour revenir à Christ, leur Seigneur, de franchement le faire.

Sur cette terre, chaque chose existe avec son contraire : le jour avec la nuit ; le bien avec le mal… Partant de ce constat, chaque chrétien en tant que fils de Dieu, et donc de Lumière, est appelé à produire des œuvres de la lumière, des œuvres de justice, de droiture, de bonté. Pour ce faire, tout comme Zachée, il doit effectivement se convertir, il doit s’engager pour Dieu ; et cela se mesure au type d’actes qu’il pose au quotidien. Voyez-vous, pour le cas de Zachée, nous assistons à quelque chose de formidable. Durant ce séminaire de Février le Révérend Pasteur Caleb Ngoa Atangana a dans ses enseignements, mis en relief la spontanéité qui caractérisa Zachée lorsqu’il rencontra Jésus et que celui-ci entra dans sa maison, dans son cœur. Pour commencer, il n’a pas hésité à renoncer à « lui-même », c’est-à-dire renoncer à son rang social, à son prestige, bref, à tout ce qui faisait sa gloire quand il a été question de chercher à voir Jésus. Zachée, comme nombreux parmi nous et parmi ces milliers d’inconvertis, était un fils du royaume, quoi que lui-même l’ignorait. C’est ce qui explique son engouement, sa curiosité à aller voir ce personnage dont les œuvres sont tant acclamées, tant exaltées.

Ainsi, à sa rencontre avec Jésus, le miracle de la transformation a eu lieu. C’est pour dire qu’une rencontre avec le Roi des rois ne s’ignore pas ; l’entrée et la présence réelle de Jésus dans une maison, un cœur, une vie, entraine forcement des changements sans nulle autre pareille. Zachée, un malhonnête confirmé, est devenu un ami authentique de Jésus, le Juste, en un seul jour. Il n’a pas eu honte de reconnaître sa condition de pécheur et de s’en repentir, au vue et au su de tout le peuple. Allant même jusqu’à la restitution au quadruple. « La conversion authentique ne se fait pas progressivement, contrairement à la doctrine erronée que le commun diffuse. L’engagement de Zachée a été spontané, entier, sans possibilité de marche arrière. Ainsi fut ‘‘le genre de conversion de Zachée’’ ; et c’est celui-là même que l’on demande à toute personne qui s’engage pour Jésus, dès le début de sa vie chrétienne. Zachée a tout donné, il a tout remboursé, il a tout restitué et réparé pour aller après Jésus. Il a vraiment agit selon la nature de la personne qu’il a reçu à dîner chez lui, Jésus. Alléluia !

Après avoir parlé de la façon radicale que Zachée employa pour se convertir, maintenant il s’agit de considérer la vie concrète au quotidien, qu’une personne qui dit avoir donné sa vie à Jésus doit mener. Comme nous l’avons déjà souligné, pour bénéficier du salut, il est nécessaire que le chrétien abandonne ses racines sauvages c’est-à-dire sa nature sauvage, ses mauvais comportements et habitudes ; ses coutumes et traditions, et même qu’il se débarrasse de cet esprit impur chargé d’empêcher sa conversion authentique et permanente : « la rosée du matin ».
« La rosée du matin » ou esprit d’assoupissement spirituel, est un esprit impur qui combat ceux que Dieu a prédestinés au salut. Il maintient le chrétien entre le jour et la nuit, soit au crépuscule soit à l’aube, c’est-à-dire dans une espèce de somnolence spirituelle ; une espèce de pénombre, dans les mauvais comportements et habitudes de Galates 5 : 19- 21 ; et la Bible précise que ceux qui produisent ces mauvais caractères ne peuvent hériter du royaume des cieux.

Or, en tant qu’enfant de lumière, le chrétien est supposé vivre en pleine lumière, en plein jour c’est-à-dire qu’il doit produire les bonnes œuvres de Galates 5 : 22-24. Cet esprit impur, non seulement endurcit le cœur du chrétien, mais il arrose également ses mauvais caractères par la justification personnelle et le raisonnement. Concrètement, il arrose, ravive par exemple tous mauvais sentiments, les plaies et mauvaises habitudes (rancunes, colères, envies, jalousie, haines, meurtres, impudicités, bavardage, vols, mensonges, disputes, animosités, etc.), empêchant l’enfant de Dieu de pardonner et d’avancer dans sa Foi, dans l’obéissance à la Parole de Christ. Aussi, cet esprit impur empêche-t-il l’enfant de Dieu de se rabaisser, de s’humilier comme Zachée l’a fait, pour se dépouiller et renoncer à lui-même, renoncer à toutes ses mauvaises œuvres et mauvaises habitudes, pour la gloire du nom de Jésus, pour l’honneur du royaume de Dieu. C’est la raison pour laquelle, la chrétienté est piétinée et méprisée par beaucoup, y compris des personnes qui sont destinées au salut de Jésus-Christ.

Voyez-vous, Zachée, homme super riche de son état, n’a pas hésité à se défaire de son rang social, de sa personnalité, pour grimper sur un arbre pour la simple curiosité de voir Jésus, le fameux. Il n’a pas eu honte qu’on voit qu’il se réduit à trois fois rien, montant sur un sycomore pour chercher à voir ce simple homme de Jésus, Seigneur et Sauveur de l’humanité pourtant ; Sauveur de son âme. Alléluia !!! Mais, peut-être ne le percevez-vous pas bien ! Mais, rappelez-vous qu’à l’époque de Zachée, l’or coulait à flot, et quand la Bible dit de lui qu’il était riche, ces mots sont bien pesés. Beaucoup de Chefs d’Etats de nos jours n’atteignent pas le niveau richesses que Zachée possédait à cette époque-là. Donc, imaginez-vous que votre Président de la République, parce qu’il a entendu parler de Jésus, le Seigneur glorieux, se réduise à courir partout dans une rue, jusqu’à enlever ses chaussures pour grimper sur un arbre (on ne grimpe pas aux arbres étant chaussé), parce qu’il voudrait seulement apercevoir Jésus passer. Ouf ! Quelle image ! Oui, Zachée l’a fait ! Pour montrer que n’importe qui, n’importe quelle grande personnalité de notre époque peut aussi le faire ; NUL N’AURA D’EXCUSE AU DERNIER JOUR ! Nul Homme !

Et, « la rosée du matin », ce méchant esprit, est celui qui facilite l’exécution des contrats et décisions maléfiques qui, par les ancêtres ou les pères fondateurs, avaient été pris contre vous et contre tous ceux des familles qui aspireront à devenir chrétiens.

L’objectif général de l’esprit dit de la rosée du matin, comme toutes les puissances des ténèbres, est de nous mener tous en enfer. Pour ce faire, il est assisté d’un autre esprit maléfique nommé « l’arbre maléfique ». Celui-ci a été planté par les esprits familiers, dans les familles et dans les vies des individus, pour représenter un mauvais comportement ou un mauvais caractère ou une mauvaise habitude spécifique, propre à une famille ou à un individu. Cela peut être : la colère, le vol, le mensonge, la polygamie, l’inceste, le célibat, la peur, la prostitution, l’incrédulité, le cœur dur, mais aussi des situations comme la pauvreté, le chômage, la stérilité, les maladies dites ‘’héréditaires’’, la religion, l’impiété, etc. La présence de « ces arbres maléfiques » dans des individus consiste en l’élément qui va témérairement les empêcher de tout envisager pour aller « voir Jésus » ; encore moins de s’humilier pour la cause de Jésus. Et, c’est encore la présence de cet arbre maléfique dans une vie qui fait que, même quand une personne dit qu’elle est devenue chrétienne, elle continue tout de même à manifester des mauvais fruits, c’est-à-dire ces mauvais comportements et habitudes cités ci-dessus et dont parle Galates 5 :19. Or, en tant qu’enfant de Dieu, en tant enfant de Lumière, le chrétien est supposé produire des fruits, non de l’arbre maléfique, mais de « l’olivier naturel avec ses racines pures » qui est Jésus. Et au demeurant, la manifestation de ces mauvais comportements et mauvaises habitudes et mauvaises mentalités est la preuve qu’il n’y a pas eu réelle conversion ; qu’il n’y a pas eu de conversion radicale.

Grâce soit rendue à Dieu qui, par ces délivrances et multiples explications vient nous ouvrir les yeux, nous donner la connaissance nécessaire pour désormais nous dissocier totalement des ténèbres, du crépuscule, de l’aube. Ceci, en ne permettant plus jamais que cet esprit impur, ‘’la rosée du matin’’ ne continue de nous garder dans ce sommeil spirituel, ou d’arroser un quelconque mauvais caractère hérité des arbres maléfiques plantés par nos esprits familiers pour nous emmener en enfer. Nous retenons que la clef d’une conversion irréversible passe obligatoirement d’une part, par notre engagement tout à fait radical à Jésus, comme cela a été le cas de la conversion de Zachée ; et d’autre part par le choix radical de manifester la nature de Jésus, le caractère de « l’olivier naturel aux racines pures », et ce au quotidien, en toutes circonstances. Le pouvoir des esprits familiers s’anéantit systématiquement dans la vie du vrai chrétien ; pour complètement et définitivement le positionner dans la lumière qui est Jésus-Christ ; ceci se fait par son choix volontaire de se comporter d’après la Parole de Dieu, suivant le conseil de Jésus ; manifestant la nature de Christ, le Caractère de Christ ; produisant les bons fruits de Galates 5: 22.

Nous bénissons le Seigneur qui nous a délivrés de la main de ces esprits impurs au nom de Jésus, par le Sang de Jésus. Alléluia !!! Nous, le peuple de Dieu, sommes donc tous invités à nous réveiller et à nous greffer à « l’olivier naturel » qui est le Seigneur Jésus-Christ, car c’est là le commencement de la vie chrétienne.

 

(Français) LA SIGNIFICATION ET L’IMPORTANCE DES DÉLIVRANCES PROPHÉTIQUES

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

 

AVANT-PROPOS

SUR LES DÉLIVRANCES PROPHÉTIQUES

Tous ceux qui veulent cheminer avec nous doivent comprendre que 2 Corinthiens 5 : 17 n’est pas simplement un verset biblique à réciter, mais un verset biblique vécu. Qu’est-ce que ce verset dit ? Je cite : « si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles. »

Chaque vrai chrétien doit vivre ce verset, mais malheureusement, dans les églises aujourd’hui, ce n’est pas le cas. C’est la raison pour laquelle Dieu m’a fait voir en 1993 comment les églises étaient remplies de païens. Et en 2001, Dieu me faisait comprendre par une autre vision que cet état de décomposition de son église était dû à la mauvaise qualité de ses leaders. Les églises sont devenues des entreprises humaines. Le chef d’entreprise qui est le « pasteur » ou le « prophète » doit amadouer ses ouailles par des messages légers et mensongers, de peur de ne pas les perdre. Raison pour laquelle vous verrez les églises remplies de fraudeurs, de menteurs, de polygames, de corrupteurs, de voleurs, de fornicateurs, d’adultères, de marabouts, de sorciers, de corrompus, de sectaires, de fumeurs, d’alcooliques, etc.

Notre confession de foi exige une vie de sanctification sans laquelle personne ne verra Dieu, d’après la référence d’Hébreux 12 : 14 : « recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. »

Comme les hommes ont pris l’habitude de vouloir tromper Dieu, même dans les milieux voulus sérieux, Dieu a perçu leurs mauvaises intentions dans sa préscience, et a décidé de faire un nettoyage systématique autant au niveau de la société que des individus.

Remarque faite que les magiciens de pharaon faisaient autant de miracles que Moïse, et que l’esprit de python de Marc 16 : 16-18 utilisé aujourd’hui par les faux prophètes de par le monde peut parfois dire des choses vraies, Dieu a sorti son joker en ces temps de la fin pour confondre les intelligences et les pensées raffinées.

Dieu ne l’a-t-il pas annoncé dans Ésaïe 28 : 21, qui dit : « car l’Éternel se lèvera comme à la montagne de Paratsim, il s’irritera comme dans la vallée de Gabaon, pour faire une œuvre étrange, pour exécuter son travail, son travail inouï. »

Ce joker ce sont les délivrances prophétiques, que Dieu utilise dans notre ministère, pour nettoyer systématiquement la société, et purifier les croyants pour la moisson des âmes et l’enlèvement.

Les lignes qui suivent vous accompagneront à la découverte de ce phénomène nouveau pour plusieurs, mais ancien pour Dieu, dénommé : les délivrances prophétiques.

 

INTRODUCTION

Beaucoup de chrétiens et de personnes, surtout celles qui sont des téléspectateurs d’Emmanuel TV ou des admirateurs du prophète TB Joshua et de la Synagogue Église de toutes les Nations, sont certainement accoutumés aux différentes manifestations du Saint-Esprit, et à la diversité des dons, des ministères et des opérations qu’il accomplit à travers les délivrances ordinaires, et les prophéties. Cependant, le phénomène des délivrances prophétiques, par lequel Dieu a résolu d’utiliser le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA au Tabernacle de la Liberté, ‘‘ Église de tous les Peuples ’’, et dont on trouve plusieurs exemples bibliques, aussi bien dans le Nouveau que dans l’Ancien testament, reste cependant peu commun, de sorte qu’il est susceptible de soulever des réticences et des interrogations. Or, il est crucial et urgent que vous vous appropriiez et que vous vous familiarisiez avec ce fait ô combien démonstrateur de la force et de la puissance de Dieu, de manière à en incorporer la signification et l’importance, car il constitue désormais une part fondamentale des œuvres évangéliques et des hauts faits que le Saint-Esprit opère, publie à travers le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA, et qu’il est nécessaire de proclamer jusqu’aux extrémités de la terre. Qu’est-ce donc que les délivrances prophétiques ? Quelle est leur justification ou leur fondement biblique ? Finalement, en quoi nous sont-elles salutaires ou bénéfiques ? Cette notice explicative se propose d’apporter une clarification et une mise au point quant à la compréhension, à la véracité, et au bien-fondé de ces délivrances.

A-SIGNIFICATION ET JUSTIFICATION DES DÉLIVRANCES PROPHÉTIQUES

A- 1 Signification et enracinement scripturaire des délivrances prophétiques

Les délivrances prophétiques viennent en général en confirmation du message de l’Évangile qui a été prêché, tout comme elles peuvent souvent se rapporter à des aspects qui n’ont pas été abordés ou évoqués dans l’enseignement dispensé, Dieu voulant alors résoudre un problème ponctuel, ciblé et précis. Elles consistent essentiellement en une mise à nue, et en un anéantissement des œuvres ou des programmations relatives à l’agenda des puissances des ténèbres. Elles débordent généralement le simple cadre des délivrances correspondant aux esprits communs et habituels tels que les esprits familiers, les maris et les femmes de nuit, etc., pour recouvrir les délivrances qui impliquent l’anéantissement de l’influence des esprits impurs ayant un champ d’action plus vaste, et dont l’emprise est liée au passé, au présent et à l’avenir des peuples, des tribus, des sociétés, des États, des nations, des associations, des organisations, des autorités, des systèmes, des gouvernements, des continents, du monde, de l’Église, de la chrétienté, etc. Pourquoi ces délivrances sont-elles dites prophétiques ?

Elles sont dites prophétiques en un double sens : d’abord parce qu’elles annoncent et anticipent l’avenir ; ensuite parce qu’en plus des déclarations faites, elles utilisent habituellement des symboles visibles ou concrets (gestes et actions notamment) qui sont évocateurs et révélateurs des évènements qu’elles déprogramment, décrivent, expliquent, préfigurent ou annoncent. À travers la Bible, de l’ancien au nouveau testament, on répertorie un grand nombre de symboles prophétiques de ce genre. Ainsi, Dans Jérémie 13 : 1-11, Dieu a utilisé le symbole de la ceinture qu’il avait successivement exigé de Jérémie d’acheter, puis d’arborer sur les reins, puis de cacher dans la fente d’un rocher de l’Euphrate, puis de l’y retirer après usure. Après que Jérémie eut obéit à Dieu en observant minutieusement toutes ces étapes, et après que la ceinture fut effectivement gâtée et bonne à rien, Dieu fit cette déclaration expresse : « Ainsi parle l’Éternel : C’est ainsi que je détruirai l’orgueil de Juda et l’orgueil de Jérusalem. Ce méchant peuple, qui refuse d’écouter mes paroles, qui suit les penchants de son cœur, et qui va après d’autres dieux, pour les servir et se prosterner devant eux, qu’ils deviennent comme cette ceinture qui n’est plus bonne à rien. » (Jérémie 13 : 9-11).

De même, dans Actes 21, par exemple, à travers le prophète AGABUS, Dieu a également utilisé le symbole de la ceinture combiné à celui des pieds et des mains liés, pour annoncer la persécution qui attendait l’apôtre Paul à Jérusalem. On peut en effet lire ceci aux versets 10 à 11 : « Comme nous étions là depuis plusieurs jours, un prophète, nommé AGABUS, descendit de Judée, et vint nous trouver. Il prit la ceinture de Paul, se lia les pieds et les mains, et dit : voici ce que déclare le Saint-Esprit : l’homme à qui appartient cette ceinture, les juifs le lieront de la même manière à Jérusalem, et le livreront entre les mains des païens. » Ces quelques cas illustratifs, qu’on pourrait multiplier à souhait, nous permettent en même temps de mieux expliquer le sens des délivrances prophétiques, et de fournir leur justification et leur fondement biblique à tous ceux qui peuvent s’interroger quant à leur véracité, ou aux personnes à qui elles peuvent souvent paraître insolites, bizarres, anormales, étranges ou même équivalentes à un amusement et à un tissé d’inventions.

Dieu éclairant les délivrances prophétiques par elles-mêmes, c’est-à-dire par la fréquence des révélations qui y abondent, il a également permis que nous sachions combien il les a préparées depuis longtemps, suivant sa préscience. Que l’on soit donc réticent ou enthousiaste, on gagnerait encore à s’instruire par les Écritures, pour voir combien elles sont l’œuvre de son Esprit. Pendant le culte du dimanche 18 novembre 2018 ayant mis à nu des esprits impurs tels que « Jonas », « La reine des eaux », « L’insensibilité », « Le grenier », un éclaircissement supplémentaire et nouveau a été donné à propos, par l’explication et le dévoilement du sens de la prophétie d’Ésaïe 28 : 21-29, le but étant d’amener chacun de nous à ne plus se plaindre, à ne plus murmurer, et à ne plus développer ou afficher des réactions ou des attitudes d’opposition de quelque nature vis-à-vis de ces fameuses délivrances. Et elles sont effectivement fameuses et remarquables comme nous le verrons tantôt en reconsidérant Ésaïe 28 : 21-29 , car on ne les avait jamais rencontrées auparavant dans les milieux de la chrétienté, même pas dans l’église primitive. Annonçant le phénomène extraordinaire et même insolite des délivrances prophétiques, le passage d’Ésaïe 28 : 21 déclare en effet : « car l’Éternel se lèvera comme à la montagne de Peratsim, il s’irritera comme dans la vallée de Gabaon, pour faire son œuvre, son œuvre étrange, pour exécuter son travail, son travail inouï. »

Nous savons tous ce que veulent dire les qualificatifs synonymiques « étrange » et « inouï ». Une chose étrange ou inouïe est une chose hors du commun, différente de celle qu’on a l’habitude de voir ou d’entendre, par conséquent, elle est surprenante, bizarre, curieuse, anormale, étonnante, rare, inhabituelle, originale, singulière, voir même indéfinissable, incroyable, incompréhensible, et même drôle, amusant, saugrenue. Et Dieu seul sait que la plupart de tous ceux qui ont découvert ou sont entrés en contact avec la nouveauté des délivrances prophétiques les ont baptisées de tous ces qualificatifs, comme pour s’en moquer ; ô que Dieu est grand dans sa sagesse ! Le verset 22 d’Ésaïe 28 a affectivement prédit toutes ces réactions désobligeantes et peu aimables, au point d’interpeller tous les hommes de ce siècle à se rectifier, selon qu’il est écrit : « maintenant, ne vous livrez point à la moquerie, de peur que vos liens ne soient resserrés ; car la destruction de tout le pays est résolue ; je l’ai appris du Seigneur, de l’Éternel des armées. »

En nous faisant étudier les textes de l’Ancien testament, le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA a souvent rappelé que la plupart des prophètes ont prédit beaucoup de choses sans les comprendre eux-mêmes, car ils étaient juste des oracles, des porte-paroles de Dieu. Et même, il a aussi habituellement souligné que nous sommes à l’époque où la plupart des prophéties bibliques verront leur accomplissement ! Amen ! Comprendre que tout ce qui se fait actuellement dans l’église en vue du dernier réveil mondial est mentionné et détaillé dans les Saintes Écritures est forcément une source supplémentaire de motivation et d’émulation, pour nous pousser à désirer les connaître davantage ! Le Seigneur a longtemps préparé les délivrances prophétiques pour la libération de son peuple, pour autant qu’on se rendre réceptifs. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le verset précédent instruit chacun de ne pas se moquer de la grande œuvre de délibération que notre Père opère par les délivrances prophétiques, de peur de voir ses liens resserrés. Les liens ici peuvent être synonymes de malédictions, de mauvais héritage, de possession démoniaque, de servitude, d’esclavage, d’envoûtement, etc. Ouvrons-nous donc tous favorablement et avec humilité, pour accueillir les délivrances prophétiques à cœur joie ! Puisque la prophétie d’Ésaïe 28 : 21-29 nous prévient déjà que ces délivrances sont inouïes, pourquoi se troubler à cherchez à tout prix à percer leurs mystères, au lieu de les accueillir simplement par la foi ? Malheureusement, les liens de plusieurs sont resserrés parce qu’ils s’en moquent plutôt.

Du verset 23 au verset 25 d’ Ésaïe 28, il est dit : « prêtez l’oreille, et écoutez ma parole ! Celui qui laboure pour semer laboure-t-il toujours ? Ouvre-t-il et brise-t-il toujours son terrain ? N’est-ce pas après avoir aplani la surface qu’il répand la nielle et sème le cumin ; qu’il met le froment par rangées, l’orge à une place marquée, et l’épeautre sur les bords ? » Ce passage explique le procédé que le Seigneur utilise par les délivrances prophétiques, pour amener ses bien-aimés à produire les fruits ou les œuvres de la sanctification, ou même pour libérer les individus, les nations, les continents et les peuples du monde entier. En effet, à travers les révélations et les interpellations, il y procède étape par étape, exactement comme le planteur, qui commence par le labour, aplani ensuite la surface arable, puis y répand de la nielle et du cumin, avant de semer chaque céréale en son lieu indiqué !

Quand à ceux qui pensent que ce sont les démons qui imposent les choses ou la direction au révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA, il faut simplement les plaindre, et les inviter à se raviser, car l’homme de Dieu est conduit par Dieu, qui lui donne ses instructions et lui montre la voie à suivre, comme cela a été préparé dès les temps anciens. Voilà pourquoi le texte d’Ésaïe 28 : 21-29 relatif à la prédiction du phénomène des délivrances prophétiques précise bien au verset 26 que « son Dieu lui a enseigné la marche à suivre, il lui a donné ses instructions. » Nous avons souvent vu plusieurs personnes, notamment des internautes et même des personnes venues participer aux cultes, railler, dénier toute crédibilité et tourner en dérision le ministère du révérend en traitant son église d’ « église des démons ». Les plus hardis sont donc allés jusqu’à le manifester publiquement, alors que le serviteur de Dieu était en train de leur donner des recommandations salvatrices.

Comme le rappelle souvent le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA, quiconque doute que Dieu parle par lui, n’a qu’à douter. Cependant, son sort est à plaindre, car le révérend ne fait rien de lui-même (Jean 8 : 32), mais enseigne juste les voies droites du Seigneur, selon les Écritures. Il n’a pas inventé une autre bible, ou des versets, comme le font des envoyés de satan à l’instar de KACOU Philippe. Le révérend se réfère plutôt à la parole de Dieu et suit la direction qu’il lui montre. Dieu conduit lui-même ses serviteurs, comme ce fut le cas dans Actes 10, lorsqu’il transporta Pierre en extase, pour lui indiquer qu’il devait se rendre chez les païens, afin d’apporter l’évangile dans la maison de Corneille ; chose qui parut d’abord inacceptable à Pierre, et qui n’était aucunement tolérée dans les milieux enfermés dans le pré carré du traditionalisme juif. Ce pré carré traditionaliste influença négativement l’église de Jérusalem, au point qu’il l’empêcha d’annoncer l’évangile jusqu’au bout du monde. Or, cette expansion mondiale était prévue à partir de la ville de Jérusalem, selon les prescriptions que le Seigneur donna aux apôtres dans Actes 1 : 8 : « mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » Il a donc fallu attendre le ministère de Paul, pour voir l’évangile se répandre aux extrémités de la terre comme il se devait. Il est vrai que le Seigneur avait déjà utilisé la persécution survenue à l’occasion de la mort d’Etienne, pour obliger l’église sédentaire de Jérusalem à se nomadiser, de sorte que l’évangile put atteindre d’autres coins, comme Samarie, dont il est effectivement fait mention dans Actes 1 : 8. Toutefois, ceux qui partaient de Jérusalem restaient dans le pré carré du traditionalisme.

Le traditionalisme est l’un des facteurs qui bloquent l’expérimentation de toute la puissance et de la sagesse que Dieu a prévues manifester par son église (Éphésiens 3 : 8-10). Pendant le culte du dimanche 02 septembre 2018 particulièrement marqué par la clôture du séminaire, et la fin de visite des pasteurs  Isaïe BANKOLE du Bénin et Wilfried AHETO AMEYAYRA du Togo, Le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA remarquait que c’est à cause du traditionalisme que la parole de Dieu n’a plus eu l’effet qu’elle devait avoir ! Et ce jour encore, le Saint-Esprit avait effectivement fait saisir le démon responsable de cette attitude et portant justement ce nom : « Le traditionalisme ». La conclusion capitale tirée ce 02 septembre 2018 était que si le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA s’était conformé au traditionalisme, il aurait certainement étouffé le phénomène ô combien salutaire des délivrances prophétiques, et ce dernier n’allait pas prospérer.

Le traditionalisme est juste un esprit de religion, de routine, et d’habitude. Par contre, quand une église est véritablement connectée au Saint-Esprit, Dieu y fait des révélations et y donne des orientations : il y parle. Si Pierre s’était également conformé au traditionalisme de son milieu, il ne serait jamais allé évangéliser la maison de Corneille ; que de précieuses âmes auraient donc été perdues ! Dieu seul sait combien les délivrances prophétiques ont contribué à avertir, à guérir, à affermir, à convertir et à préserver plusieurs de la fosse.

Quand les émissaires de Corneille vinrent donc auprès de Pierre, ils ne savaient pas que l’apôtre avait déjà eu des instructions claires sur leur visite, et sur la conduite adéquate à tenir. Même les membres de l’église de Jérusalem ne savaient pas que Dieu avait instruit Pierre de se rendre chez les païens, au point qu’ils se mirent à le critiquer, à le désapprouver et à le questionner. Ils lui disaient en effet : « tu es entré chez des incirconcis, et tu as mangé avec eux », (Actes 11 : 3). La suite de l’histoire nous montre qu’il dut donc s’expliquer, pour les apaiser. Il est sage pour plusieurs, ignorants, traditionalistes ou simples détracteurs, de revenir à la raison, pour comprendre que le révérend parle et rend ministère par instruction. Soit qu’il enseigne, soit qu’il donne un verset biblique, soit qu’il conduise les délivrances prophétiques, il sait exactement où il va. Il rappelle toujours que comme pour le cas de la venue des émissaires de Corneille auprès de Pierre,  les délivrances prophétiques viennent juste confirmer les visions, l’orientation et les instructions que le Seigneur lui donne à l’avance, dans sa communion avec lui en privé, hors du regard des hommes, et avant qu’il ne vienne rendre publiquement ministère au pupitre et à l’autel, lors des réunions en assemblée.

Que le Seigneur aide chacun à comprendre ! Continuons à abreuver et à éclairer notre intelligence par la prophétie d’Ésaïe 28 : 21-29. Du verset 27 au verset 29, il est écrit qu’ « on ne foule pas la nielle avec le traîneau, et la roue du charriot ne passe pas sur le cumin ; mais on bat la nielle avec le bâton, et le cumin avec la verge. On bat le blé, mais on ne le bat pas toujours ; on y pousse la roue du charriot et des chevaux, mais on ne l’écrase pas. Cela aussi vient de l’Éternel des armées ; admirable est son conseil, et grande est sa sagesse. » Ces versets sont une image révélatrice de la méthode et de la finalité des délivrances prophétiques, qui servent à interpeller les uns et les autres, pour les amener à corriger leurs comportements, et vivre une vie de sanctification constante et agréable au Seigneur. Comme elles sont publiques et impliquent aussi les esprits impurs, qui peuvent s’exprimer et s’expriment habituellement crûment et avec rudesse, certains peuvent se sentir frustrés, avoir honte de voir leurs vies exposées au vue et au su de tous. De même, comme ces interpellations sont empreintes de rigueur et sont souvent répétitives, d’autres sont tentés de céder au découragement et à la révolte (voir plus bas ; E : LE PROCESSUS DE LA SANCTIFICATION DU CROYANT PAR LES DÉLIVRANCES PROPHÉTIQUES).

Le caractère public, répétitif, rigoureux et exigeant, mais ô combien nécessaire et salutaire du processus de la sanctification du croyant par les délivrances prophétiques est illustré dans Ésaïe 28 : 27-29. Ce passage donne des exemples facilement accessibles à notre compréhension, pour montrer que ces délivrances ne visent pas à nous écraser. Tout au contraire ! Comme on bat le blé sans le battre toujours, comme le planteur est obligé de faire passer le charriot et les chevaux près des plants de céréales sans pour autant les écraser, et comme on bat la nielle avec le bâton et le cumin avec la verge pour les nettoyer et les débarrasser de leurs balles ou de leurs enveloppes,  la rigueur et les interpellations répétitives des délivrances prophétiques visent à nous vider de la corruption des convoitises trompeuses, de  la nature du vieil homme, des œuvres de la chair, bref du péché !

Ici au Cameroun, il y a plusieurs plantes à graines connues ; comme le sésame. Il y a particulièrement un genre de cucurbitacées hérissées proche de la pistache africaine, dont on est obligé de piler le grain dans le mortier pour le débarrasser de ses enveloppes, exactement comme on bat la nielle avec le bâton et le cumin avec la verge ( Ésaïe 28 : 27). Cette plante s’appelle « Ongbwalgui » en langue Eton  (peuple autochtone du département de la Lékié, Région du Centre Cameroun). Quand on pile l’« Ongbwalgui » dans le mortier, le miracle qui en résulte est que ses grains ne s’écrasent pas. Ils se conservent parfaitement, et il n’y a que les enveloppes qui se détachent, car elles ne sont pas consommables. C’est vraiment miraculeux ! Tel est le procédé et le but des interpellations du croyant par les délivrances prophétiques, elles visent à nous épurer, à nous sanctifier, à nous amener à avoir la nature de Dieu. Au vue d’une telle grâce et d’un tel secours longtemps prédits et actuellement rendus manifestes, que vouloir de plus ? Que demander de plus à Dieu ?

A-2- Sens et pertinence de l’implication des esprits impurs lors des délivrances prophétiques

         Poursuivant notre tâche de justification, ou mieux de dévoilement de l’enracinement biblique des délivrances prophétiques, nous adressons les clarifications suivantes aux ignorants de la Bible et aux profanes, qui tendent à s’insurger contre la profonde implication des esprits impurs, d’une manière ou d’une autre, dans le processus des délivrances prophétiques. A cause de leur ignorance ou de leur jeunesse dans la connaissance de la Parole de Puissance, ils se méprennent et méprisent ainsi l’œuvre de Dieu en convoquant comme pan de dénigrement le fait que le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA « collabore » avec les démons, « utilise » les démons. Pendant le culte du dimanche 21 mai 2017, dans les délivrances prophétiques  concernant le dépouillement des faux prophètes du Cameroun et du monde entier, on voyait par exemple l’Esprit de Dieu contraindre le démon du grand mysticisme intercontinental à anéantir les démons des faux prophètes, en dépossédant ceux-ci des pouvoirs maléfiques et des totems qu’ils détenaient par devers eux.

Aux ignorants et aux profanes donc, nous rappellerons que dans la Bible, qui constitue l’autorité suprême et l’unique étalon par excellence par lequel nous puissions juger de la filiation indubitable des œuvres et des ministères chrétiens au Père de notre Seigneur Jésus-Christ, nous voyons que Dieu lui-même a eu à utiliser ou à collaborer avec les démons  – Oui ! Utilisons ce mot, « démons », qui fait tant mal, qui blesse et qui soulève tant d’émoi, d’agitation et d’effervescence !- pour accomplir ses desseins. Nous ne citerons ici que trois exemples, à travers trois personnages centraux, à savoir le roi Saül, le remarquable Job et le roi Achab.

Quand Dieu eut rejeté Saül et lui retirât sa grâce et la royauté, la Bible affirme sans ambages que le Très-Haut envoya contre lui et collabora avec un esprit impur, selon qu’il est écrit : « l’esprit de l’ Éternel se retira de Saül, qui fut agité par un mauvais esprit venant de l’ Éternel. Les serviteurs de Saül lui dirent : Voici, un mauvais esprit de Dieu t’agite. » (1 Samuel  16 : 14-15). Le tourment constant que Saül subissait de la part de ce démon utilisé par Dieu était si atroce et tant insupportable qu’on dût lui faire venir le jeune David, afin que ce dernier soulageasse souvent le roi déchu, en lui jouant des airs de musiques divinement inspirés. Il est dit à ce sujet : « et lorsque l’esprit de Dieu[1] était sur Saül, David prenait la harpe et jouait de sa main ; Saül respirait alors plus à l’aise et se trouvait soulagé, et le mauvais esprit se retirait de lui » (1 Samuel  16 : 23).

Pour le cas de Job, nous voyons également que Dieu a collaboré avec des démons pour éprouver la fidélité, la fermeté, l’intégrité et la droiture de celui qui fut de son temps l’homme le plus considérable de tous les fils de l’Orient (Job 1 et 2).

La collaboration entre Dieu et les démons a encore été très éclatante à travers la figure du roi Achab. Comme on le voit dans l’histoire du champ de vigne qui le mit aux prises avec Naboth de Jizreel, Achab pût certainement se convertir et marcher droitement devant Dieu, mais son mariage avec Jézabel l’entraîna de plus en plus dans l’impiété et la méchanceté (1 Rois 21).

À cause de cette impiété et de cette méchanceté notoires, la Bible déclare qu’ « Il éleva un autel à Baal dans la maison de Baal qu’il bâtit à Samarie, et il fit une idole d’Astarté. Achab fit plus encore que tous les rois d’Israël qui avaient été avant lui, pour irriter l’ Éternel, le Dieu d’Israël » (1 Rois 16 : 32-33). En lisant la suite de l’histoire dans 1 Rois 22 ou 2 Chroniques 18, il est constaté que pour en finir avec ce roi impie et le faire périr dans un champ de bataille, Dieu résolu de travailler effectivement avec un démon, l’esprit du mensonge, selon qu’il est écrit : « Et l’ Éternel dit : qui séduira Achab, pour qu’il monte en Ramoth en Galaad et y périsse ? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre. Et un esprit vint se présenter devant l’ Éternel et dit : moi, je le séduirai. L’ Éternel lui dit : comment ? Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’ Éternel dit : tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors et fais ainsi ! » (1 Rois 22 : 20-22).

Certains pourraient dire que l’esprit de mensonge qui se présenta devant Dieu pour collaborer avec lui contre Achab était plutôt un ange ; ce à quoi nous rétorquons radicalement non ! Comme dans l’expérience relatée dans les deux premiers chapitres de Job, cet esprit n’était rien d’autre qu’un démon des abîmes, car il est contradictoire et absurde de parler d’anges de Dieu menteurs ! Qu’il n’y a point d’anges de Dieu menteurs, c’est ce qui est certain, car la Bible nous confirme clairement que rien d’impur ni de souillé ne peut être dans le royaume de Dieu (Apocalypse 21 : 27), et encore : « dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! » (Apocalypse 22 : 15). Puisse le Seigneur illuminé l’intelligence et la compréhension  dans le cœur de chacun par ces trois autres exemples supplémentaires,  pour qu’on ne vît plus les délivrances prophétiques faites au Tabernacle de la Liberté ‘‘Église de tous les peuples’’ comme relevant de l’apostasie, de l’imposture et du parjure. Abordons à présent la question de leur bien-fondé : quelle est l’importance de ces délivrances ?

B-L’IMPORTANCE DES DÉLIVRANCES PROPHÉTIQUES

Nous répondrons à la question de la justification de l’importance des délivrances prophétiques en nous appuyant sur une illustration précise et prototypique tirée de la Bible, notamment avec le cas de la délivrance opérée par notre Seigneur Jésus-Christ lui-même sur le démoniaque des sépulcres, dans Marc 5 : 1-20. Déjà, signalons que cette délivrance apporte une contre-réponse à tous ceux qui estiment ou prétendent qu’on ne doit pas interroger les esprits impurs, pour une raison ou pour une autre ; on remarque par exemple dans Marc 5 : 6-13 que Jésus a entamé un dialogue, ou un échange avec le démon qui habitait cet homme. En effet, tandis que Jésus lui ordonnait de sortir de l’homme tout en lui demandant quel était son nom, l’esprit impur lui répondit : « Légion est mon nom » (Marc 5 : 9). Tout en déclinant son identité, cet esprit impur continuait à supplier Jésus de ne pas le tourmenter, de ne pas les envoyer hors du pays, mais dans un troupeau de pourceaux. Ce à quoi Jésus consentit. L’esprit impur chassé par Jésus dit qu’il s’appelait « Légion ». Lors d’un enseignement basé sur cette délivrance, le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA attirait notre attention sur le fait que le nom « Légion » ressort du langage militaire, nom qui nous rappelle fort judicieusement les appellations insolites et surprenantes par lesquelles les puissances des ténèbres se présentent souvent à nous pendant les délivrances prophétiques.  Sous l’inspiration du Saint-Esprit, le révérend révélait alors que si ce démon s’était présenté sous ce nom (comme cela est souvent le cas dans les délivrances prophétiques), ce n’était pas un fait du hasard ; car cet homme était effectivement possédé par les démons patronnant et animant l’armée romaine installée en Palestine. Il était la forteresse de cette armée, car c’est en lui que logeait ses forces, ses dépôts et ses ressources maléfiques.

Le plus important est que cette délivrance elle-même était prophétique, et ne relevait pas d’un affranchissement ordinaire. En effet, le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA nous a clairement fait voir qu’en chassant cette « Légion », Jésus anéantissait automatiquement par-là l’autorité et la puissance hégémonique que manifestait l’armée romaine, et en désarmait les chefs. C’est cet anéantissement spirituel qui expliquera plus tard pourquoi Pilate fut physiquement incapable d’user de son autorité pour condamner Jésus, et s’en déchargea plutôt, selon qu’il est écrit dans Matthieu 27 : 24 : « Pilate, voyant qu’il ne gagnait rien, mais que le tumulte augmentait, prit de l’eau, se lava les mains en présence de la foule, et dit : je suis innocent du sang de ce juste. Cela vous regarde. » Jésus avait donc délivré le démoniaque non pas uniquement pour la restauration de ce dernier, mais en préparation et en prélude à cette entrevue qu’il devait avoir avec Pilate quelques temps plus tard ! Et c’est en cela que cette délivrance est plus que significative et a rang prophétique !

Cet exemple frappant nous fait donc comprendre que par les délivrances prophétiques, Dieu nous permet non seulement de mieux voir les contours du passé et du présent, mais surtout de mieux identifier, de cibler et de court-circuiter l’avenir, les agendas, les calendriers, les planifications et les projections des puissances enfériques[2] dans tous les domaines, dans toutes les échelles, et à tous les niveaux. Elles sont donc capitales pour nous assurer la victoire dans le combat spirituel, de sorte qu’il devient non seulement plus aisé pour nous d’arriver à la fin de la course chrétienne, car nos vies en ressortent alors modelées et libérées ; mais aussi, ces délivrances nous permettent de mettre hors d’état de nuire les forces du mal qui empêchent la conversion des hommes à Christ et la moisson des âmes. La Bible dit clairement dans Jean 10 :10 que « le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire », voilà son unique travail. Heureusement, les délivrances prophétiques nous permettent de mieux le combattre et de le vaincre. C’est pour dire qu’en permettant que nous soyons interpellés à travers elles, Dieu nous secoure et nous équipe. C’est aussi afin que nous ne nous laissions pas surprendre par l’adversaire, que nous restions en éveil, que nous doublions de vigilance ; de sorte que nous puissions fermer les portes par lesquelles il prévoit passer pour nous atteindre. Ainsi, nous voyons clairement que par les délivrances prophétiques, Dieu nous rend le combat facile.

C – LES THÈMES ET LES SUJETS DES DÉLIVRANCES PROPHÉTIQUES

Au Tabernacle de la Liberté, ‘‘ Église de tous les Peuples ’’, les questions traitées par l’Esprit de Dieu pendant ces délivrances recouvrent intégralement tous les aspects du passé ou de l’actualité imminente ou lointaine liée à la vie des nations et aux rapports internationaux ; en l’occurrence le sport, l’histoire, la science, les inventions, les découvertes, l’art, la technologie, l’agriculture, la religion, l’environnement, le climat, l’économie, la monnaie, la politique, les coutumes des peuples, la justice, l’action humanitaire, les sectes, la diplomatie, la coopération, la spiritualité, la vie chrétienne, etc. Les esprits impliqués dans ces questions, qui sont en général des problèmes, peuvent alors prendre des noms liés aux personnes ou aux agents du mal au travers ou au nom desquels ils agissent. Ils peuvent prendre les noms des animaux, des choses ou des êtres dont ils reflètent le caractère, la nature. Ils peuvent prendre le nom des organisations qu’ils patronnent, des lieux et des milieux qu’ils animent, des objets qu’ils incarnent, etc.

Ou alors, ils peuvent tout simplement prendre des noms qui sont des abrégés explicatifs de la nature des œuvres maléfiques, ou de la mission qu’ils sont chargés de remplir sur terre. Dans le cas de la délivrance prophétique faite par le Seigneur Jésus sur le démoniaque des sépulcres, dans Marc 5 : 1-20, le démon concerné a pris le nom de « Légion », en référence à sa filiation à l’armée romaine qui dominait la contrée à l’époque. Les personnes qui sont connectées au Tabernacle de la Liberté, ministère du révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA, doivent plus que jamais se familiariser avec l’idée de rencontrer des noms de démons de tous genres. Pour vous donner un aperçu, on a souvent eu, par exemple, des délivrances prophétiques impliquant des esprits impurs dénommés « L’ONU », « Le Conseil de Sécurité de l’ONU », « L’ancien Cameroun », « L’ancien Nigéria », « Le Franc CFA », « Les menottes du Franc CFA », « Le nouvel ordre mondial », « L’esprit des logos et des insignes », « Les emblèmes de la franc-maçonnerie », « Le parrainage », « L’initiateur », « Le système de la pyramide », « La télévision planétaire », « La vision des anti-Christ », « Babylone la grande », « La religion », « La France », « L’armée française », « La trésorerie française », « Les États-Unis », «Le Vatican », « Le pape », « Marie Margoué », « Le chapelet », « Michel-archange », « Le catholicisme », « Les tombeaux des moines », « Les cimetières catholiques », « Le chemin de croix », «Marie magdala », « dieu soleil », « Le père noël », « La mouche tsé-tsé », « La maladie du sommeil », « La marmite historique », « Nina TV », « Santa Lucia », « Les lollipops », « Parle G », « Le saccharose », « La CAN masculine », « Le trophée de la CAN masculine», « L’historien », « Le Commerce triangulaire », « Les portes de l’enfer», « Le questionnaire », « L’aigle des emblèmes américaines », « Congelcam », etc.

Nous pouvons encore mentionner « Le Secrétaire de l’enfer », « La Grande oreille », « La statue de la Liberté », « La tour Eiffel », « Le monument de la réunification », « Les greffes brésiliennes », « La partie gauche de la bête », « Le bras gauche de lucifer », « la patrie enférique », « Les accusateurs des hommes », « Le détenteur des étoiles des chrétiens », « l’Apartheid », « Le baptême des hauts lieux », « La Mecque », « Le gaspillage du temps », « Le mariage à tout prix », « La fausse repentance », « Les excès de table », « La racine des maladies », « L’arbre du moi », « La justification personnelle », « La graine du péché », « Les talons », « La veste », « La tunique du péché », « La boussole de la perdition », « Le mur du péché », « Le chrétien caméléon », « Le zèle amer », « La prophétie de l’heure », « La chrétienté moderne », « Le saint-esprit moderne », « La bêtise », « Le faux parler en langues », « La momie », « La délégation des dix commandements enfériques », « Le mur des lamentations », etc. Vous pouvez vous-mêmes réaliser combien la banque de ces délivrances et de ces noms est dense et consistante, considérant qu’il y a culte et délivrance au Tabernacle de la Liberté chaque jeudi, chaque dimanche, pendant les séminaires de quatre jours de chaque début de mois, et que cela dure depuis les années 2012. Et que dire de la qualité et de l’abondance des révélations et des affranchissements qui en résultent ! Que les hauts faits de Dieu sont admirables et inépuisables! Que ses perfections invisibles, sa puissance éternelle et sa divinité sont considérables et manifestes ! Voyons quatre cas pratiques de délivrances prophétiques faites ici au Tabernacle de la Liberté, ‘‘ Église de tous les peuples ’’.

D – QUELQUES CAS PRATIQUES DE DÉLIVRANCES PROPHÉTIQUES

D – 1 – Les accidents de MATOMB et le déraillement de train d’ESEKA en 2016 au Cameroun

Le vendredi 21 octobre 2016, survenait une double catastrophe au Cameroun : la rupture de la route à Matomb, et le déraillement de train à Eséka. Ces évènements surprenaient alors la nation toute entière. Or, ici au Tabernacle de la Liberté, ‘‘Église de tous les peuples’’, nous étions avertis de l’imminence de ces évènements, non seulement à travers les révélations que le Seigneur avait accordées à son serviteur le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA (le 05 et le 06 septembre 2016), mais aussi à travers les multiples délivrances prophétiques. En effet, pendant la prière du culte du 16 octobre 2016, un esprit impur s’était manifesté pour dire qu’il était « Le renouvellement des alliances maléfiques». Sous la conduite du Saint-Esprit, ce démon avait été contraint de dévoiler que les sacrifices humains couronnant la fin d’année n’étaient plus circonscrits dans l’intervalle allant de novembre à décembre, mais un peu plus tôt, c’est-à-dire dès septembre. Nous apprenions alors que cette anticipation n’était rien d’autre qu’une énième tentative du monde des ténèbres d’assommer la vigilance de l’Église habituellement focalisée sur le mois de décembre pour l’accentuation du combat spirituel de fin d’année. Cinq jours plus tard, c’est-à-dire vendredi le 21 octobre 2016, survenaient la coupure de la route sur l’axe routier Yaoundé-Douala, et le déraillement de train à Eséka. Si les délivrances du 16 octobre 2016 n’avaient pas eu lieu, les dégâts auraient été plus cataclysmiques et plus horribles que ce qui s’était laissé voir.

Pendant le culte du dimanche 23 octobre 2016, le Saint-Esprit avait également permis que les démons impliqués dans ces accidents soient saisis et renvoyés dans les abîmes des ténèbres. Il s’agissait en l’occurrence des esprits maléfiques agissant en lieu et place des doyens des localités de Matomb, d’Eséka, de Douala. Il s’agissait aussi des esprits de faux prophètes déversés à Douala la capitale économique, et de certaines autorités du gouvernement, dont ces esprits prenaient effectivement les noms. Le département de la communication du Tabernacle de la Liberté ‘‘ Église de tous les peuples ’’ avait d’ailleurs réalisé un reportage centré sur ces séries de délivrances, afin d’éclairer la lanterne des uns et des autres sur les causes et les objectifs réels de ces accidents. La diffusion de ce reportage sur les ondes de Faith Radio avait aussi été l’occasion d’interpeler les incrédules et les détracteurs du saint Evangile et du ministère du révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA à ne pas se fermer à la grâce de Dieu, et à percevoir ces évènements comme un langage extraordinaire les invitant à la repentance. Les vidéos relatives à ces délivrances sont consultables sur notre chaîne Youtube. Tapez-y juste « ngoa atangana ministries /monde pour Christ A.F. TV  » pour y avoir accès.

D-2- La finale 2016 de la coupe de football du Cameroun

Le dimanche 30 octobre 2016, s’était disputée la finale masculine de la coupe de football du Cameroun opposant BAMBOUTOS FC de MBOUDA à APEJES de MFOU. Quelques heures avant le coup d’envoi effectif de la rencontre, pendant le culte qui se déroulait alors le même jour au Tabernacle de la Liberté, ‘‘ église de tous les peuples ’’, Dieu avait permis que les esprits maléfiques employés à la solde de BAMBOUTOS FC de MBOUDA soient exposés. Ces puissances des abîmes avaient la mission de leur assurer la victoire, il s’agissait essentiellement, d’une part, des esprits d’animaux tels que les porcs, les chèvres, les poules, les puces, les poux, les asticots, les souris et les cafards. D’autre part, il s’agissait des esprits de crânes, et des esprits des ancêtres de MBOUDA. Ils avouaient être descendus à Yaoundé deux semaines avant le jour du match.

Tous ces esprits déclaraient alors d’une même voix qu’on les avait destinés à investir le stade Omnisport de Yaoundé, dans le but d’y faire mourir deux personnes, comme rançon ou comme contrepartie de la victoire que BAMBOUTOS FC avait négociée par le moyen des pratiques diaboliques. Aux fins d’arriver en finale, ils avouaient également avoir fait sacrifier un gros véhicule de transport en occasionnant un accident sur la route de Bafoussam. Après avoir taillé leurs têtes, le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA renvoya ces esprits maléfiques dans les abîmes, mettant ainsi fin à leurs programmations. Au regard de cette délivrance prophétique, l’homme de Dieu pouvait s’exclamer mot à mot : « Voilà les gens-ci qui vont perdre leur match pour rien, puisque leurs démons viennent se dévoiler ici-là. Voilà leurs gens qui sont dépouillés ! » C’est ce qui arriva effectivement quelques heures plus tard, puisque BAMBOUTOS FC s’était incliné face à APEJES de MFOU (2-0). Cette délivrance prophétique a été mise en ligne en novembre 2016 dans notre chaîne YouTube (« ngoa atangana ministries/ monde pour Christ A.F. TV »)

D-3- Les finales de la CAN (féminine 2016/ masculine 2017)

Le dimanche 05 février 2017, à la faveur du culte de clôture du Séminaire du mois de février 2017 qui avait pour thème : « La délivrance des esprits familiers et de la sorcellerie » et pour sous-thème : « L’aplanissement des montagnes et des collines pour l’entrée de Jésus-Christ dans les vies, dans les nations, les continents et le monde », le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA, au cours d’une importante délivrance opérée entre 15h00 et 15h40 min, arrachait la victoire de l’équipe nationale de football du Cameroun, ‘‘Les Lions Indomptables’’, contre l’Égypte, par un score annoncé de 2 buts contre 1.

En effet, contre toute attente, sans que des prières particulières aient été élevées à ce sujet, et alors que le révérend était occupé à chasser les esprits impurs liés au manque de pardon, à l’amertume, à la jalousie, à la haine, à la colère, aux rivalités, et à la rancœur, le Saint-Esprit avait permis que les esprits impurs saisis glissent subitement dans l’actualité de l’heure relative à la finale de la CAN masculine 2017, laquelle allait se jouer cinq heures plus tard, au stade de l’Amitié de Libreville, au Gabon. Après avoir scandé le fameux « Allez les lions ! » en chœur, et contraints par l’autorité de l’Esprit de Christ, ces puissances des ténèbres annonçaient alors contre leur gré qu’une nouvelle coupe allait entrer au Cameroun, et qu’une cinquième étoile allait être estampillée sur le maillot des Lions. Signalons par ailleurs que cette délivrance était transmise en direct sur les ondes de FAITH RADIO 99.0 FM, l’un des médias du Tabernacle de la Liberté, ‘‘ église de tous les peuples ’’, nos auditeurs peuvent en rendre témoignage.

Véritable expérience d’anticipation sportive, il convient de rappeler que cette délivrance était une énième démonstration de la toute-puissance de Dieu. En effet, elle intervenait après l’anticipation de la Finale de la coupe nationale du Cameroun 2016 ayant opposé APEJES de Mfou à BAMBOUTOUS FC de Mbouda, ainsi que la Finale de la CAN féminine de football ayant opposé le Cameroun au Nigeria le 03 décembre 2016. A toutes les reprises, comme seul peut le faire le Saint-Esprit, toutes ces délivrances ont été l’occasion pour le Seigneur d’anéantir d’une part les programmations des ténèbres malicieusement annexées aux différents trophées (pratiques occultes, guerres, famines, crises, instabilités, …) ; nous apprenions alors que ces coupes sont souvent des sortes de cadeaux empoisonnés. D’autre part, ces délivrances renouvelées ont été le lieu pour Dieu d’affirmer sa suprématie en révélant à chaque fois les vainqueurs, et la destination finale des trophées mis en compétition.

Souvenons-nous donc que le 03 décembre 2016, quelques heures avant le coup d’envoi de la finale de la CAN féminine, le Pasteur Caleb NGOA ATANGANA était face à un choix décisif qui devait impacter durablement l’avenir du Cameroun. Il lui était demandé de faire un choix : accepter que les Lionnes gagnent la coupe tout en faisant hériter le Cameroun de son lot de problèmes (la guerre, les troubles, les crises, le lesbianisme, les émeutes, les difficultés économiques, la famine, etc.), ou alors accepter qu’elles perdent, de sorte que la nation fût préservée des fléaux indiqués. Face au dilemme, l’homme de Dieu, inspiré par le Saint-Esprit, avait tout de même épuré la coupe de son contenu maléfique et donné le trophée au Nigeria, car s’était-il alors exclamé : « Le Cameroun c’est le Nigeria ! ». Cette délivrance prophétique se réalisa pratiquement, et le Nigeria remporta la finale.

Revenons à la CAN masculine 2017 où le scénario de délivrance était semblable à celui de la CAN féminine 2016, c’est-à-dire qu’il fallait éventuellement choisir entre accepter de gagner la coupe et en hériter les problèmes, ou alors laisser l’Égypte vaincre. Le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA avait alors demandé à l’assemblée des fidèles si elle souhaitait que le Cameroun remporte la coupe. À cette question, l’assemblée avait répondu en chœur qu’elle voulait que le Cameroun gagne la coupe. Face à cette réponse, le révérend rappelait au peuple de Dieu que les victoires passées de l’Égypte à cette grande compétition africaine n’avaient certainement pas compté pour peu dans les troubles fréquents que ce pays a connu, et dont les plus importants, débutés avec ce qu’on a appelé ‘‘le printemps arabe’’, se sont étendus dans le temps (attentats terroristes récurrents, rébellions, revendications territoriales, assassinats des chrétiens, radicalisation des musulmans, troubles civils et politiques, grèves fréquentes, pénuries alimentaires, crise économique, etc.).

Toutefois, contrairement à la finale de la CAN féminine 2016 où il avait vidé la coupe de son contenu, pour le bénéfice du Nigéria, le révérend pasteur avait décidé, non seulement de vider le trophée de cette CAN masculine 2017 de ses fléaux, mais aussi de l’arracher des entrailles de l’enfer au bénéfice des Lions Indomptables du Cameroun, ce qui prouvait encore la suprématie de Dieu, lequel fait grâce à qui il fait grâce, et selon le seul conseil de sa volonté. Il faut également signaler qu’en prime, l’un des esprits impurs qui avaient été saisis, et qui s’était nommé « La Coupe », avait insidieusement indiqué le score du match : deux (02) buts contre un (01) en faveur du Cameroun. Ce fameux jour, une bonne partie voisine des habitants de Montée-Jouvence s’était amassée autour de l’église, ayant été informée de la délivrance et désirant en connaître l’issue. Or, ces derniers sont assez réfractaires au ministère, au point que plusieurs ont activement participé au mouvement de persécution qui avait illicitement fait fermer notre chapelle en 2013, et à celui aux effets avortés qui avait eu lieu le dimanche, pendant la clôture du séminaire de novembre 2015. Après une série intéressante de combat spirituel baptisée « le match avant le match », l’homme de Dieu avait finalement arraché et scellé la victoire du Cameroun. Il pouvait alors tout conclure par cette déclaration : « Nous prenons la coupe sans son contenu ! ». Et effectivement, le Cameroun remporta la finale par le score qui avait été annoncé (2-1).

D-4- Les tensions entre les États-Unis et la Corée du nord

Depuis la montée au pouvoir du président américain Donald TRUMP le 20 janvier 2017, les tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord se sont exacerbées, ouvrant la voie à un risque réel d’affrontement propice au déclenchement d’une troisième guerre mondiale, guerre qui est tant recherchée par le monde des ténèbres déterminé à empêcher ou à freiner le dernier grand réveil mondial. Et depuis janvier 2016 au moins jusqu’en avril 2017, le Prophète T.B Joshua a donné des révélations précises concernant ces tensions américano-nord-coréennes. Pendant le culte du dimanche 16 avril 2017, alors que le révérend pasteur Caleb NGOA ATANGANA conduisait les séries de délivrance du jour, le Seigneur Jésus-Christ avait fait saisir l’esprit impur qui anime Donald TRUMP ; « je suis le président américain Donald TRUMP, alias La Destruction », avait-t-il clamé. Cet esprit venu des abîmes déclarait alors qu’il a incarné le président américain, et que son objectif était de semer le trouble et la destruction dans le monde entier pendant son mandat. « Je suis la réincarnation physique de la destruction », avait-il ajouté. Voulant la disparition de tous les êtres humains et la désintégration du monde entier, et par-dessus-tout de la race noire dont il confirmait ne plus vouloir voir les traces sur le territoire nord-américain, l’esprit nommé « Donald TRUMP » avouait s’être donné pour mission ultime de déclencher une guerre mondiale inédite et sans précédent historique. Il révélait qu’il avait tenté de mettre à exécution ce plan en venant intentionnellement au pouvoir de manière controversée, car par cette controverse, il espérait susciter des soulèvements et déclencher une guerre civile aux États-Unis, de manière à envoyer le plus d’âmes possibles en enfer. Gloire soit rendue à Dieu, qui a anéanti cette première tentative !

Décidé à passer par tous les moyens pour atteindre son but, qui rappelons-le, se résume à mettre fin à la race humaine sur terre et à faire peupler le séjour des morts, il a avoué avoir pris l’option de provoquer la Corée du Nord en la présentant faussement aux yeux du monde comme la semeuse de trouble à abattre, et avec l’espoir que cette dernière finirait par céder aux pressions, de manière à faire usage de son armement nucléaire nettement supérieur à celui des États-Unis. Et effectivement, il entendait exploiter cette supériorité et cette force de frappe de l’armement coréen pour faire déclencher l’extermination des millions de vie humaine, que ce soit du côté des américains, des nord-coréens ou de tout autre territoire qui se serait impliqué ou aurait fait immixtion de quelque manière dans le conflit. Cet esprit de destruction avait admis qu’il projetait de prendre appui sur ces tensions, pour provoquer une guerre nucléaire sans merci et plonger le monde dans un chaos total. N’eût été l’intervention de Dieu, qui a fait capturer cet esprit méchant, et qui l’a anéanti, lui, ses projets et la multitude des troupes enfériques qu’il patronnait, les tensions américano-nord-coréennes auraient assurément connu une escalade prodigieuse et allumé une guerre désastreuse. Cet esprit aurait alors accompli sa mission : balancer le maximum d’âmes en enfer, et freiner l’ Évangile qui est en train d’être impulsé à partir du Nigeria et du Cameroun pour atteindre et influencer le monde entier. Mais son agenda étant désormais réduit à néant, et le travail étant fait spirituellement, le monde entier pouvait retrouver sa paix et son calme par la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ. Merci Seigneur Jésus !

 

CONCLUSION

         Pour nous résumer, nous affirmons que les délivrances prophétiques sont assez particulières, et témoignent de la domination que le Saint-Esprit donne à ses serviteurs et à son Église, afin que les fils de Dieu puissent s’affranchir, en même temps qu’ils libèrent la création soumise à la corruption et aux projections rugissantes et furieuses des ténèbres. À la lumière des passages de Jérémie 13 : 1-11, de Actes 21 : 10-11, de Marc 5 : 1-20, et de Matthieu 27 : 24, il a été établi que la justification, le fondement et la vérité de ces délivrances sont incontestablement bibliques, le Seigneur Jésus-Christ lui-même nous ayant précédé, puisqu’il a procédé à de telles délivrances, et nous a laissé un héritage incorruptible à ce sujet, à nous qui sommes sa postérité. Leur importance ou leur bien-fondé n’est donc plus à démontrer ou à discuter, car il est évident qu’elles permettent de briser les pactes, les malédictions générationnelles, les mauvais héritages, les jougs, les programmations des esprits maléfiques qui ont en général un spectre d’action considérable, et qui incarnent les hommes, les animaux, les êtres, les objets, les choses, la nature, les lieux, les milieux, les liens, les inventions et les découvertes, les organismes, les organisations, les regroupements, les associations, etc. Les délivrances prophétiques nous donnent un axiome ou une leçon indétrônable : le spirituel précède toujours le physique. Autrement dit, les victoires ou les défaites sont d’abord spirituelles avant leur manifestation concrète. Lors des délivrances prophétiques, nous comprenons que le Saint-Esprit anticipe et appréhende le voleur de Jean 10: 10 avant qu’il ne vole, n’égorge et ne détruise. Que toutes les réflexions et l’intelligence à tirer de ces délivrances nous rendent tous sages à salut par la foi en Jésus-Christ ! Amen !

[1]1 Le mauvais esprit utilisé par Dieu.

[2] Le mot « enférique » est contextuel à la glossolalie propre au Tabernacle de la liberté.

 

 

 

(Français) LA VALLÉE DE JOUVENCE, LE LIEU INCONNU QUI BOULEVERSE LES TÉNÈBRES AU CAMEROUN ET DANS LE MONDE !

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Elle se situe à Yaoundé au Cameroun !

En parcourant la Bible de la Genèse à l’Apocalypse, il est des noms symboliques de lieu et de site qui se distinguent et marquent l’esprit du lecteur. Ceux-ci représentent des repères indélébiles de l’activité de Dieu trinitaire sur la terre. La montagne Horeb autrement appelée la montagne de Dieu pourrait être citée en illustration ; parce qu’elle représente le lieu où Moïse rencontrait Dieu dans sa gloire (Exode 3 : 1). La Montagne des oliviers pourrait également être citée dans ce chapitre, parce qu’elle est rendue célèbre dans la Bible par sa fréquentation régulière par Jésus-Christ pendant son ministère (Mathieu 26 : 30 ; Marc 14 : 26 ; Jean 8 : 1). Ceci signifierait que la manifestation de la gloire de Dieu dans un pays ou en un lieu est susceptible de lui conférer une certaine notoriété, une certaine célébrité ou même un caractère sacré. Dieu n’avait-il pas dit à Moïse : « N’approche pas d’ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. » ? C’était à la montagne de Horeb.

Dans cette même logique, il est observé d’année en année que la destination de la localité de « IKOTUN EGBE » à Lagos au Nigéria est de plus en plus courue à la faveur de la gloire de Dieu rendue manifeste à la SYNAGOGUE, CHURCH OF ALL NATIONS (SCOAN), à travers le prophète TB. JOSHUA son saint serviteur. Tout esprit éveillé ou tout homme de bonne foi ayant déjà été directement ou indirectement au courant de ce que le Seigneur produit au Tabernacle de la Liberté, « église de tous les peuples », pourrait conclure que bientôt, le site de cette église établi dans UNE VALLÉE au quartier JOUVENCE deviendrait une destination de pèlerinage privilégiée pour le monde entier, grâce AU RÈGNE DE DIEU QUI, JOUR APRES JOUR, S’ÉTABLIT AU CAMEROUN et dont cette EGLISE EN CONSTITUE L’ÉPICENTRE. Il ne semble en revanche pas tôt de dévoiler très brièvement au monde entier, non seulement CETTE VALLÉE qui a la distinction d’accueillir et vivre LA GLOIRE DE DIEU CHAQUE JOUR DE RÉUNION EN ASSEMBLÉE, mais aussi l’infrastructure où Dieu descend dans SA GLOIRE et l’homme, le serviteur de Dieu par qui tout ceci est rendu possible : le Révérend Caleb NGOA ATANGANA.

Dieu a-t-il dans ces temps de la fin ignoré les basiliques et cathédrales marbrées au Cameroun pour établir son « quartier général » dans un modeste temple anonyme perdu dans une vallée du quartier Jouvence à Yaoundé ? C’est en tout cas la question qui taraude les esprits ces temps-ci ; depuis que Dieu, dans sa discrétion, semble avoir fait du Tabernacle de Liberté sa sentinelle au Cameroun, en Afrique et dans le monde ; pour le bâtissage de son “second temple spirituel” sur la terre.

Avant de continuer, et comme 1 Corinthiens 3 : 16 et 1 Corinthiens 6 : 19, s’adressant aux chrétiens, le relèvent respectivement : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? » ; « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu … », il est important de définir ce concept de “temple spirituel” ou ‘‘temple Dieu’’. Loin d’être un édifice physique comme ce fut le cas à Jérusalem, le temple spirituel, le temple Dieu ou encore l’Eglise de Jésus-Christ, renvoie à l’ensemble de personnes de par le monde entier, ayant reçu Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur personnel ; l’adorant en esprit et en vérité. Et lorsqu’on parle du bâtissage du second temple spirituel, il s’agit de la seconde moisson des âmes par la propagation du vrai Évangile, celui de la repentance : il s’agit du second Réveil spirituel mondial. Le premier ayant en effet eut lieu à l’époque des apôtres, avec l’église primitive, où on pouvait voir en un seul rassemblement, des milliers de personnes se convertir à la foi en Jésus-Christ de façon authentique (Actes 2 : 41 ; Actes 5 :14 ; Actes 4 : 4 ; Acte 6 : 1). Parlant de ce bâtissage de son second temple spirituel sur la terre, AGGÉE 2 : 9 l’annonce plus glorieux que le premier. Mais pour davantage édifier l’opinion en ce qui concerne le lieu de départ de ce second bâtissage, il conviendrait de brièvement situer le quartier JOUVENCE dans la ville de Yaoundé, afin de savoir introduire l’édifice et l’homme qui représente le Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples ».

La ville de Yaoundé capitale politique du Cameroun se subdivise en plusieurs arrondissements dont celui de Yaoundé IIIe abritant le quartier MBENDA en langue EWONDO au sud de la ville. C’est la dénomination officielle de ce quartier qui, du jour au lendemain est devenu le quartier MONTÉE JOUVENCE, à la faveur du nom du tout 1er hôtel qui y a été érigé du temps où il n’était qu’une banlieue de Yaoundé. Bien qu’il conserve son nom officiel ci-dessus, il est couramment appelé du nom de cet hôtel, JOUVENCE. Jadis banlieue, ce quartier s’est très vite métamorphosé depuis les années 2005 et présente aujourd’hui le visage d’un quartier moderne ; les autorités administratives et municipales l’ayant doté de toutes les infrastructures de base : route goudronnée, structures sanitaires et scolaires, marchés, etc. Son relief accueillant à la fois des habitations moyen et haut standing est plutôt à l’image de celui de toute la ville réputée « ville aux 7 collines » ; une appellation qui indique clairement que le relief de la capitale politique du Cameroun est assez accidenté. C’est pourquoi le Tabernacle de la Liberté, « église de tous les peuples » qui est notre centre d’intérêt se retrouve dans une vallée formée par les collines environnantes.

C’est dans cette vallée que le saint serviteur de Dieu Caleb NGOA ATANGANA avait initié une œuvre de Dieu qui risquerait fort, marquer notre temps. Après les sites des quartiers NKOLNDONGO et BIYEM-ASSI dans la même ville de Yaoundé, cet Homme de Dieu avait entrepris de créer une communauté véritablement chrétienne en 2004, dans le salon de sa résidence ; longtemps avant la construction de la 1ère chapelle. A la suite d’une période tumultueuse émaillée de troubles et persécutions diverses en 2014, il lance les travaux de construction d’un temple moderne de 2015 à 2017, tout à côté de la 1ère chapelle demeurée sous scellés jusqu’à ce jour par la volonté de certaines autorités administratives de notre pays. Gloire à Dieu ! C’est le Tabernacle de la Liberté. Ce temple est un édifice moderne dont l’intérieur est habillé aux couleurs nationales vert-rouge-jaune, offrant plus d’un millier de places assises. Celui-ci, bâti sous l’impulsion d’une foi agissante, est le lieu où le Seigneur démontre sa gloire chaque jour de culte, soit deux fois par semaine (jeudi et dimanche) et quatre fois la semaine de séminaire (jeudi, vendredi, samedi et dimanche).

Comme pour confirmer le nom de baptême des assemblées à savoir « le concret du surnaturel », le Seigneur s’y manifeste de façon tout à fait particulière, exceptionnelle et inédite sous l’autorité spirituelle de son humble serviteur le Révérend Caleb NGOA ATANGANA, par le phénomène de « la délivrance prophétique » (Marc 5 : 6-13). Ce temple est en un mot « le lieu où Jésus-Christ rend les captifs libres ». Il s’agit de la libération des vies, des familles entières, des nations, des continents et du monde entier dans toutes leurs dimensions physiques, sociales, économiques, financières, politiques, culturelles, climatiques, sportives, etc. Le concept de séminaire conçu depuis une dizaine d’années a à cet effet favorisé le nettoyage, l’assainissement et l’anéantissement systématiques des souches stratégiques du système du monde des ténèbres ou des anges déchus au Cameroun et de par le monde. Il serait bon de citer en exemple d’illustration le mysticisme en Israël basé sur « la fausse tombe de Jésus » et le mur des lamentations construit par la loge maçonnique, et dont la représentation au Cameroun était à la basilique catholique de MVOLYE, à « la prétendue porte de la dévotion » notamment.

C’est également dans cette vallée, comme pour réaliser la prophétie d’ÉZÉCHIEL dans la vallée des ossements (ÉZÉCHIEL 37 : 1-2), que le Seigneur à travers son saint serviteur redonne corps et vie « aux ossements secs » pour la constitution de son armée, sa grande armée devant conquérir Canaan, pour l’entrée de ses brebis en captivité dans la bergerie (ÉZÉCHIEL 37 : 4-8). Pour ne pas le dire et contrairement aux fausses doctrines et enseignements jadis reçus, il faut savoir que Canaan n’est ABSOLUMENT PAS le pays où coulent le lait et le miel ; où les grâces et les bénédictions sans nombre coulent à flots, non ! Canaan est plutôt le monde à gagner pour la cause de Christ. Alors, pour efficacement accomplir cette mission, le Seigneur au Tabernacle de la Liberté, assure les préalables, les préparatifs avant l’entrée en Canaan. Il y forme certainement cette grande armée spéciale ; allant deux à deux, montés sur des ânes et sur des chameaux (ÉSAÏE 21 : 7) ; pour le démarrage imminent, du mouvement chrétien tant attendu, annonciateur du retour de Christ : LE RÉVEIL SPIRITUEL MONDIAL !

Au Tabernacle de la Liberté « Eglise de tous les peuples », Dieu aura jeté son dévolu sur son oint, positionné en véritable porte-parole de circonstance ces temps derniers au Cameroun, le Révérend Caleb NGOA ATANGANA. Il est un homme d’une cinquantaine d’années dont une trentaine passée dans la foi que le monde entier découvre progressivement au rythme voulu de Dieu. Par la vertu du Saint-Esprit de Dieu, il a reçu LA CLEF DE L’ÉVANGILE OU CLEF DE LA SCIENCE (LUC 11 : 52) lors des festivités de la traversée de l’année 2015 à l’année 2016. Il avait auparavant spirituellement reçu l’essentiel des symboles de la nation camerounaise dont les armoiries et le drapeau ; toutes choses qui laisserait croire, sans prétention aucune, qu’il est établi par le ciel comme « l’autorité spirituelle de notre pays ». Cette pensée se conforte par la preuve que le Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples » est la sentinelle par excellence du Président Paul BIYA et du Cameroun, par la volonté de Dieu, au moyen des prières soutenues révélées. C’est en revanche le lieu où sont spirituellement exterminés tous les ennemis du Cameroun et son président : autant les ennemis internes qu’externes. L’autre preuve entre autres, est que c’est en ce lieu et par cet Homme que « la transition politique » est régulée au rythme de Dieu afin que « le transfert du pouvoir politique » s’effectue selon la volonté divine ; afin que « le nouveau Cameroun » autrement appelé « le nouveau système » puisse prendre place au détriment de l’ancien. Tout ceci se réussit au moyen de « la délivrance prophétique » qui se révèle être « un précieux don » de Dieu au monde entier à partir du Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples ». La communauté chrétienne dont le Révérend Caleb NGOA ATANGANA a la charge, et à laquelle il s’attèle à inculquer « l’esprit apostolique » compte près d’un millier d’âmes. Sa tunique de salut qu’il arbore laisse transparaître les fruits qui honorent Dieu ; ces fruits qui font cruellement défaut dans le monde d’aujourd’hui et que l’apôtre Paul rappelle opportunément dans Galates 5 : 22. Il est évangéliste et pasteur.

A bien observer, la vallée anonyme où Dieu avait transporté le prophète ÉZÉCHIEL pour redonner corps et vie aux ossements secs, s’apparenterait à LA VALLÉE DE JOUVENCE où se retrouve comme par hasard logé le Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples ». Ce lieu unique à ce jour, est la tribune où le Seigneur s’exprime de manière très particulière ; et où le peuple de Dieu vit concrètement sa gloire. Ce qui laisserait dire qu’il est, avec « la Synagogue, Church of all Nations » au Nigéria, « un lieu saint », si nous l’entendons aujourd’hui comme ce lieu où Dieu se manifeste et s’exprime face à son peuple, en se référant à son instruction à Moïse « N’approche pas d’ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. ».

Le réveil spirituel si imminent se déclencherait donc logiquement en ces deux lieux au Cameroun et au Nigéria. Car ces deux pays selon une délivrance prophétique forment historiquement en réalité un même peuple du centre du monde que les forces colonisatrices, anticipant l’avenir, avaient tôt fait de « diviser pour mieux régner ». L’un et l’autre représenteraient d’un point de vue biblique et selon la même délivrance prophétique l’Egypte et l’Assyrie, qui seront reliés par l’autoroute de l’évangile (ÉSAIE 19 : 23). Nul doute donc que, le flambeau du RÉVEIL SPIRITUEL MONDIAL SERAIT SIMULTANÉMENT PORTE PAR JOSUÉ ET CALEB QUI INSCRIRAIT ALORS « LA VALLÉE DE JOUVENCE » EN LETTRES D’OR DANS L’HISTOIRE DE LA CHRÉTIENTÉ MONDIALE ! Alléluia !!!

À DIEU TOUTE LA GLOIRE, AU SIÈCLE DES SIÈCLES !
AMEN !!!