(Français) LA VALLÉE DE JOUVENCE, LE LIEU INCONNU QUI BOULEVERSE LES TÉNÈBRES AU CAMEROUN ET DANS LE MONDE !

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Elle se situe à Yaoundé au Cameroun !

En parcourant la Bible de la Genèse à l’Apocalypse, il est des noms symboliques de lieu et de site qui se distinguent et marquent l’esprit du lecteur. Ceux-ci représentent des repères indélébiles de l’activité de Dieu trinitaire sur la terre. La montagne Horeb autrement appelée la montagne de Dieu pourrait être citée en illustration ; parce qu’elle représente le lieu où Moïse rencontrait Dieu dans sa gloire (Exode 3 : 1). La Montagne des oliviers pourrait également être citée dans ce chapitre, parce qu’elle est rendue célèbre dans la Bible par sa fréquentation régulière par Jésus-Christ pendant son ministère (Mathieu 26 : 30 ; Marc 14 : 26 ; Jean 8 : 1). Ceci signifierait que la manifestation de la gloire de Dieu dans un pays ou en un lieu est susceptible de lui conférer une certaine notoriété, une certaine célébrité ou même un caractère sacré. Dieu n’avait-il pas dit à Moïse : « N’approche pas d’ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. » ? C’était à la montagne de Horeb.

Dans cette même logique, il est observé d’année en année que la destination de la localité de « IKOTUN EGBE » à Lagos au Nigéria est de plus en plus courue à la faveur de la gloire de Dieu rendue manifeste à la SYNAGOGUE, CHURCH OF ALL NATIONS (SCOAN), à travers le prophète TB. JOSHUA son saint serviteur. Tout esprit éveillé ou tout homme de bonne foi ayant déjà été directement ou indirectement au courant de ce que le Seigneur produit au Tabernacle de la Liberté, « église de tous les peuples », pourrait conclure que bientôt, le site de cette église établi dans UNE VALLÉE au quartier JOUVENCE deviendrait une destination de pèlerinage privilégiée pour le monde entier, grâce AU RÈGNE DE DIEU QUI, JOUR APRES JOUR, S’ÉTABLIT AU CAMEROUN et dont cette EGLISE EN CONSTITUE L’ÉPICENTRE. Il ne semble en revanche pas tôt de dévoiler très brièvement au monde entier, non seulement CETTE VALLÉE qui a la distinction d’accueillir et vivre LA GLOIRE DE DIEU CHAQUE JOUR DE RÉUNION EN ASSEMBLÉE, mais aussi l’infrastructure où Dieu descend dans SA GLOIRE et l’homme, le serviteur de Dieu par qui tout ceci est rendu possible : le Révérend Caleb NGOA ATANGANA.

Dieu a-t-il dans ces temps de la fin ignoré les basiliques et cathédrales marbrées au Cameroun pour établir son « quartier général » dans un modeste temple anonyme perdu dans une vallée du quartier Jouvence à Yaoundé ? C’est en tout cas la question qui taraude les esprits ces temps-ci ; depuis que Dieu, dans sa discrétion, semble avoir fait du Tabernacle de Liberté sa sentinelle au Cameroun, en Afrique et dans le monde ; pour le bâtissage de son “second temple spirituel” sur la terre.

Avant de continuer, et comme 1 Corinthiens 3 : 16 et 1 Corinthiens 6 : 19, s’adressant aux chrétiens, le relèvent respectivement : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? » ; « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu … », il est important de définir ce concept de “temple spirituel” ou ‘‘temple Dieu’’. Loin d’être un édifice physique comme ce fut le cas à Jérusalem, le temple spirituel, le temple Dieu ou encore l’Eglise de Jésus-Christ, renvoie à l’ensemble de personnes de par le monde entier, ayant reçu Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur personnel ; l’adorant en esprit et en vérité. Et lorsqu’on parle du bâtissage du second temple spirituel, il s’agit de la seconde moisson des âmes par la propagation du vrai Évangile, celui de la repentance : il s’agit du second Réveil spirituel mondial. Le premier ayant en effet eut lieu à l’époque des apôtres, avec l’église primitive, où on pouvait voir en un seul rassemblement, des milliers de personnes se convertir à la foi en Jésus-Christ de façon authentique (Actes 2 : 41 ; Actes 5 :14 ; Actes 4 : 4 ; Acte 6 : 1). Parlant de ce bâtissage de son second temple spirituel sur la terre, AGGÉE 2 : 9 l’annonce plus glorieux que le premier. Mais pour davantage édifier l’opinion en ce qui concerne le lieu de départ de ce second bâtissage, il conviendrait de brièvement situer le quartier JOUVENCE dans la ville de Yaoundé, afin de savoir introduire l’édifice et l’homme qui représente le Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples ».

La ville de Yaoundé capitale politique du Cameroun se subdivise en plusieurs arrondissements dont celui de Yaoundé IIIe abritant le quartier MBENDA en langue EWONDO au sud de la ville. C’est la dénomination officielle de ce quartier qui, du jour au lendemain est devenu le quartier MONTÉE JOUVENCE, à la faveur du nom du tout 1er hôtel qui y a été érigé du temps où il n’était qu’une banlieue de Yaoundé. Bien qu’il conserve son nom officiel ci-dessus, il est couramment appelé du nom de cet hôtel, JOUVENCE. Jadis banlieue, ce quartier s’est très vite métamorphosé depuis les années 2005 et présente aujourd’hui le visage d’un quartier moderne ; les autorités administratives et municipales l’ayant doté de toutes les infrastructures de base : route goudronnée, structures sanitaires et scolaires, marchés, etc. Son relief accueillant à la fois des habitations moyen et haut standing est plutôt à l’image de celui de toute la ville réputée « ville aux 7 collines » ; une appellation qui indique clairement que le relief de la capitale politique du Cameroun est assez accidenté. C’est pourquoi le Tabernacle de la Liberté, « église de tous les peuples » qui est notre centre d’intérêt se retrouve dans une vallée formée par les collines environnantes.

C’est dans cette vallée que le saint serviteur de Dieu Caleb NGOA ATANGANA avait initié une œuvre de Dieu qui risquerait fort, marquer notre temps. Après les sites des quartiers NKOLNDONGO et BIYEM-ASSI dans la même ville de Yaoundé, cet Homme de Dieu avait entrepris de créer une communauté véritablement chrétienne en 2004, dans le salon de sa résidence ; longtemps avant la construction de la 1ère chapelle. A la suite d’une période tumultueuse émaillée de troubles et persécutions diverses en 2014, il lance les travaux de construction d’un temple moderne de 2015 à 2017, tout à côté de la 1ère chapelle demeurée sous scellés jusqu’à ce jour par la volonté de certaines autorités administratives de notre pays. Gloire à Dieu ! C’est le Tabernacle de la Liberté. Ce temple est un édifice moderne dont l’intérieur est habillé aux couleurs nationales vert-rouge-jaune, offrant plus d’un millier de places assises. Celui-ci, bâti sous l’impulsion d’une foi agissante, est le lieu où le Seigneur démontre sa gloire chaque jour de culte, soit deux fois par semaine (jeudi et dimanche) et quatre fois la semaine de séminaire (jeudi, vendredi, samedi et dimanche).

Comme pour confirmer le nom de baptême des assemblées à savoir « le concret du surnaturel », le Seigneur s’y manifeste de façon tout à fait particulière, exceptionnelle et inédite sous l’autorité spirituelle de son humble serviteur le Révérend Caleb NGOA ATANGANA, par le phénomène de « la délivrance prophétique » (Marc 5 : 6-13). Ce temple est en un mot « le lieu où Jésus-Christ rend les captifs libres ». Il s’agit de la libération des vies, des familles entières, des nations, des continents et du monde entier dans toutes leurs dimensions physiques, sociales, économiques, financières, politiques, culturelles, climatiques, sportives, etc. Le concept de séminaire conçu depuis une dizaine d’années a à cet effet favorisé le nettoyage, l’assainissement et l’anéantissement systématiques des souches stratégiques du système du monde des ténèbres ou des anges déchus au Cameroun et de par le monde. Il serait bon de citer en exemple d’illustration le mysticisme en Israël basé sur « la fausse tombe de Jésus » et le mur des lamentations construit par la loge maçonnique, et dont la représentation au Cameroun était à la basilique catholique de MVOLYE, à « la prétendue porte de la dévotion » notamment.

C’est également dans cette vallée, comme pour réaliser la prophétie d’ÉZÉCHIEL dans la vallée des ossements (ÉZÉCHIEL 37 : 1-2), que le Seigneur à travers son saint serviteur redonne corps et vie « aux ossements secs » pour la constitution de son armée, sa grande armée devant conquérir Canaan, pour l’entrée de ses brebis en captivité dans la bergerie (ÉZÉCHIEL 37 : 4-8). Pour ne pas le dire et contrairement aux fausses doctrines et enseignements jadis reçus, il faut savoir que Canaan n’est ABSOLUMENT PAS le pays où coulent le lait et le miel ; où les grâces et les bénédictions sans nombre coulent à flots, non ! Canaan est plutôt le monde à gagner pour la cause de Christ. Alors, pour efficacement accomplir cette mission, le Seigneur au Tabernacle de la Liberté, assure les préalables, les préparatifs avant l’entrée en Canaan. Il y forme certainement cette grande armée spéciale ; allant deux à deux, montés sur des ânes et sur des chameaux (ÉSAÏE 21 : 7) ; pour le démarrage imminent, du mouvement chrétien tant attendu, annonciateur du retour de Christ : LE RÉVEIL SPIRITUEL MONDIAL !

Au Tabernacle de la Liberté « Eglise de tous les peuples », Dieu aura jeté son dévolu sur son oint, positionné en véritable porte-parole de circonstance ces temps derniers au Cameroun, le Révérend Caleb NGOA ATANGANA. Il est un homme d’une cinquantaine d’années dont une trentaine passée dans la foi que le monde entier découvre progressivement au rythme voulu de Dieu. Par la vertu du Saint-Esprit de Dieu, il a reçu LA CLEF DE L’ÉVANGILE OU CLEF DE LA SCIENCE (LUC 11 : 52) lors des festivités de la traversée de l’année 2015 à l’année 2016. Il avait auparavant spirituellement reçu l’essentiel des symboles de la nation camerounaise dont les armoiries et le drapeau ; toutes choses qui laisserait croire, sans prétention aucune, qu’il est établi par le ciel comme « l’autorité spirituelle de notre pays ». Cette pensée se conforte par la preuve que le Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples » est la sentinelle par excellence du Président Paul BIYA et du Cameroun, par la volonté de Dieu, au moyen des prières soutenues révélées. C’est en revanche le lieu où sont spirituellement exterminés tous les ennemis du Cameroun et son président : autant les ennemis internes qu’externes. L’autre preuve entre autres, est que c’est en ce lieu et par cet Homme que « la transition politique » est régulée au rythme de Dieu afin que « le transfert du pouvoir politique » s’effectue selon la volonté divine ; afin que « le nouveau Cameroun » autrement appelé « le nouveau système » puisse prendre place au détriment de l’ancien. Tout ceci se réussit au moyen de « la délivrance prophétique » qui se révèle être « un précieux don » de Dieu au monde entier à partir du Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples ». La communauté chrétienne dont le Révérend Caleb NGOA ATANGANA a la charge, et à laquelle il s’attèle à inculquer « l’esprit apostolique » compte près d’un millier d’âmes. Sa tunique de salut qu’il arbore laisse transparaître les fruits qui honorent Dieu ; ces fruits qui font cruellement défaut dans le monde d’aujourd’hui et que l’apôtre Paul rappelle opportunément dans Galates 5 : 22. Il est évangéliste et pasteur.

A bien observer, la vallée anonyme où Dieu avait transporté le prophète ÉZÉCHIEL pour redonner corps et vie aux ossements secs, s’apparenterait à LA VALLÉE DE JOUVENCE où se retrouve comme par hasard logé le Tabernacle de la Liberté, « Église de tous les peuples ». Ce lieu unique à ce jour, est la tribune où le Seigneur s’exprime de manière très particulière ; et où le peuple de Dieu vit concrètement sa gloire. Ce qui laisserait dire qu’il est, avec « la Synagogue, Church of all Nations » au Nigéria, « un lieu saint », si nous l’entendons aujourd’hui comme ce lieu où Dieu se manifeste et s’exprime face à son peuple, en se référant à son instruction à Moïse « N’approche pas d’ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. ».

Le réveil spirituel si imminent se déclencherait donc logiquement en ces deux lieux au Cameroun et au Nigéria. Car ces deux pays selon une délivrance prophétique forment historiquement en réalité un même peuple du centre du monde que les forces colonisatrices, anticipant l’avenir, avaient tôt fait de « diviser pour mieux régner ». L’un et l’autre représenteraient d’un point de vue biblique et selon la même délivrance prophétique l’Egypte et l’Assyrie, qui seront reliés par l’autoroute de l’évangile (ÉSAIE 19 : 23). Nul doute donc que, le flambeau du RÉVEIL SPIRITUEL MONDIAL SERAIT SIMULTANÉMENT PORTE PAR JOSUÉ ET CALEB QUI INSCRIRAIT ALORS « LA VALLÉE DE JOUVENCE » EN LETTRES D’OR DANS L’HISTOIRE DE LA CHRÉTIENTÉ MONDIALE ! Alléluia !!!

À DIEU TOUTE LA GLOIRE, AU SIÈCLE DES SIÈCLES !
AMEN !!!

Leave a Reply